Actualités du ministère

Le FDT dote l’administration touristique d’outils digitaux de recensement et d’évaluation

12 / 03 / 2020


Conçu par ses soins, un logiciel pour numériser la base de données des hôtels, agences, restaurants, etc., via tablettes, a été offert aux agents de la Direction des Activités Touristiques (DAT) par le Fonds de développement touristique.

C’est en présence et sous la présidence du Directeur de cabinet, M. Camille Kouassi, représentant M. Siandou Fofana, Ministre du Tourisme et des Loisirs, que s’est tenue la cérémonie de présentation du logiciel de gestion des données des établissements de tourisme, le mercredi 11 mars 2020.
C’était à la salle de conférence du Fonds de développement touristique (FDT), sis à Abidjan-Plateau, immeuble Nour Al Hayat. Jugeant l’instant « exceptionnel et historique », ainsi que voué à laisser « une empreinte indélébile » dans l’essor de l’Administration du tourisme,  le Président du Fonds, M. Marcel N’Guettia, a indiqué que sa structure, dans sa mission d’appui aux structures centrales et sous-tutelle du Ministère du Tourisme et des Loisirs, a conçu ledit logiciel pour numériser la base de données des hôtels, restaurants, agences de voyage, bars, boîtes de nuit, etc. et a acquis, en outre, 16 tablettes pour le lancement, pour le compte de la Direction des Activités Touristiques (DAT).


175 critères
Les Directeurs régionaux et départementaux sont déjà, selon le Président du FDT, opérationnels sur le volet « Recensement » et devraient, sous peu s’inscrire dans la phase d’évaluation. Ce logiciel, précise M. N’Guettia, est doté de deux fonctionnalités essentielles :  le recensement des établissements de tourisme et l’évaluation selon 175 critères pour leur classement (1, 2, 3, 4, 5 étoiles). In fine, aux dires, de M. Norbert Koddi Bi, Directeur de la DAT, ce logiciel, pour paraphraser le Président du FDT, laissera une empreinte indélébile. Notamment par le gain substantiel de temps dans le calcul des notes finales obtenues par les différents établissements et l’attribution provisoire des étoiles. Lesquelles devront être confirmées par la Commission nationale de classement.
Toutes choses qui inclinent le Directeur de Cabinet à marquer sa satisfaction de voir l’ensemble des collaborateurs mettre en pratique les directives du Ministre Siandou Fofana, en matière de digitalisation des pratiques et process.
Mieux, M. Camille Kouassi, se réjouit, tout aussi, de ces outils et logiciels qui permettent à tout l’écosystème touristique d’avoir des informations fiables et susceptibles d’être partagées en temps réel.  Ce qui a pour incidence logique de mettre la destination ivoirienne au diapason des normes internationales et au service de ses ambitions stratégiques dont « Sublime Côte d’Ivoire » est la matrice.