Actualités du ministère

Produit culturel d’appel touristique: une boussole pour « La route des rois »

18 / 06 / 2019


Le ministre du Tourisme et des Loisirs a co-paraphé, le lundi 17 juin, une convention avec le Dg de La Financière des Oliviers en vue de structurer ce circuit qui jaonne 5 régions du pays.
Circuit de découverte des trésors culturels du sud au nord-est du pays, en passant par le sud-est, le centre-est et l’est , « La route des rois » entend  développer une offre  pour les touristes internes, mais aussi et surtout,  internationaux (haut et milieu de gamme) d’écotourisme, de découverte et d’immersion des cultures ivoiriennes, de l’artisanat local du sud au nord-est du pays, avec en sus,  un safari dans le parc naturel de la Comoé. C’est ce circuit ô combien important et qui couvre 5 des 7 zones touristiques du pays, qui a fait l’objet d’une signature de convention, le lundi 17 juin, entre le ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, et Olivier Ban Kouakou, Directeur général du cabinet d’intermédiation et consulting, La Financière des Oliviers, active aussi bien en Côte d’Ivoire qu’en France, Italie et Suisse.
Cette convention, au dire de Siandou Fofana, s’érige comme une boussole, une matrice d’action pour structurer ce circuit. Notamment par des études infrastructurelles, sur la consolidation des données culturelles, patrimoniales à mettre en valeur et à promouvoir, et des études sur la mobilisation et la levée de fonds pour la réalisation des projets devant intégrer ledit circuit. Aussi, face à l’attractivité déjà avérée des zones et de leurs potentiels, le ministre a-t-il un deadline de 3 mois pour l’achèvement des études faisant l’objet de la convention.
Outre les us et coutumes, sous le sceau du modèle monarchique akan, koulango, bron et lobi, les rites et autres prouesses artisanales, sans compter avec le riche patrimoine folklorique, gastronomique et plus généralement culturel, « La route des rois » est aussi une invite à l’écotourisme et au tourisme à visage humain.   Bien plus, il permettra la construction de 5 hôtels et des espaces d’animations culturelles et ludiques dans les capitales régionales que sont Aboisso, Abengourou, Bondoukou, Bouna, ainsi que la cité historique de Kong. Toutes choses qui intègrent, à l’envi, la lettre et l’esprit de « Sublime Côte d’Ivoire ». Étant entendu que favoriser le développement territorial hors-Abidjan, créer un réservoir d’emplois qualifiés et non-qualifiés, développer un moteur de croissance du Pib et démultiplier les recettes fiscales, sont les trois finalités assignées à l’échéance 2025 à « Sublime Côte d’Ivoire ».  Pour y parvenir, 9 projets structurants et 9 réformes-phares sont en train d’être mises en œuvre à travers les 7 grandes zones touristiques que le ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, et ses équipes ont défini pour implémenter cette stratégie fort transversale dont « La route ces rois » est un maillon essentiel.