Actualités du ministère

Siandou Fofana et trois autres ministres à l’écoute des opérateurs

04 / 08 / 2020


A l'initiative du Gouvernement, une rencontre interministérielle s'est tenue le mardi 28 juillet à la salle de conférence du Ministère du Tourisme et des Loisirs, avec le bureau du Mopen-Db (Mouvement des opérateurs économiques des établissements de nuit et de débits de boisson), la faîtière patronale des établissements de divertissement, de nuit et dancing.
 Autour du ministre de tutelle, Siandou Fofana, ministre du Tourisme et des Loisirs, les ministres Félix Anoblé, en charge de la Promotion des PME et Mamadou Touré, de la Jeunesse et de  l'Emploi jeunes, ainsi que la représentante de la ministre Pr Mariatou Koné, en charge de la Solidarité et la Lutte contre la pauvreté, ont édifié les propriétaires de night clubs sur le faisceau de mesures mises en œuvre pour les soutenir face à l'impact de la crise sanitaire la Covid-19. Car, faut-il le noter, ces trois ministères sont ceux en charge de la gestion de différents fonds mis en œuvre par l’Etat, au profit des PME, populations vulnérables et secteur informel, pour faire face à l’impact de la pandémie.
Au lendemain de la réunion interministérielle, un comité de pilotage mis sur pied par les ministres la veille, a tenu sa première séance de travail, le mercredi 29 juillet, toujours au ministère du Tourisme et des Loisirs. Et ce, en vue d'élaborer une plateforme collaborative de préconisations au gouvernement à l'effet d'une prise de décision consensuelle au profit de tous. Bien entendu, dans le droit fil des décisions du Conseil national de sécurité qui a lieu ce jour, les représentants des Ministères susmentionnés au sein dudit comité, ont, entre autres interventions, proposé un modus operandi spécifique au secteur pour cadrer avec les différents fonds. Ce qui, croisé avec les critères d’accès définis par les structures gérant ceux-ci, devrait soulager les opérateurs du divertissement.
Avec, à la clé, des mesures qui visent à assurer la sécurité sanitaire des populations, mais aussi à une reprise des activités tenant compte de la situation de la Covid-19.
Toutes choses qui agréent l’assentiment du président du Mopen-Db, Serge Bri, et de son bureau composé de Souleymane Koné, Serge Maméry Ouattara, Don Kamet et Aimé Zébié.