Actualités du ministère

Week-end de rêve à la Pouponnière de Yopougon

04 / 09 / 2020


Les tout-petits, pensionnaires de la structure d’assistance sociale de la plus grande commune abidjanaise et leurs pairs d'Adjame, ont vécu une ambiance carnavalesque, le samedi 29 août, à l’initiative du Ministère du Tourisme et des Loisirs.
Après son lancement, pour la saison estivale 2020, le 21 août, à SOS Village d’enfants d’Abobo, le Programme des activités des Centres de Loisirs-vacances du Ministère du Tourisme et des Loisirs, a posé ses toboggans et autres myriades de jeux, le samedi 29 août, à la Pouponnière de Yopougon.
Au menu, pour les 101 mômes de l'institution hôte, en situation de vulnérabilité, et les 65 autres de la Pouponnière Marie-Thérèse Houphouët Boigny d'Adjame invités, des sketches, jeux de culture générale, ainsi que  diverses activités ludiques dont des manèges, trampolines, châteaux gonflables, baby-foot, avec une animation avec des clowns, des mascottes et un tourniquet, orchestrés par les animateurs de Doraville, partenaire de la Direction des Loisirs, à la manœuvre de ce Programme cher au Ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana.
Après l’aspect protocolaire dont le mot de bienvenue de Mme Emma Diecket, Directrice de la Pouponnière de Yopougon, et l'allocution de cadrage de Mme Rachel Kouadio, Sous-directrice à la Direction des Loisirs, il est revenu au Directeur de la Protection de l'enfance au Ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfant, Arthur Didier Lath Mel, de traduire la gratitude des bénéficiaires de ve programme au nom de la Ministre Pr Ramata Ly Bakayoko. Et de proclamer que cette initiative du Ministère du Tourisme et des Loisirs consacre l'égalité du droit aux loisirs des enfants. Fussent-ils orphelins, abandonnés, en situation de handicap ou victimes de quelconque vulnérabilité éventuelle. Ce à quoi l’Inspecteur général du Ministère, Pascal Mahan, représentant le Ministre du Tourisme et des Loisirs, a répondu que c'est un devoir dont se sent investi le Ministre Siandou Fofana. 
La cour de la Pouponnière a donc pris des allures de « Camping-Paradis », voire un air de mini parc d’attractions. Réaffirmant, au regard du grand intérêt affiché par les enfants, que cette activité constitue un vrai bol de plaisir après des mois à l’étroit avec la pandémie de la Covid 19. C’est en tout cas ce qu’ont exprimé la Directrice de l’institution sociale et ses collaboratrices.  La responsable s’est aussi félicitée du don de masques estampillés du logo du Ministère du Tourisme et des Loisirs et de dispositifs de lavage de mains offerts par la Direction des Loisirs. 
 Jeux de mimes, chaises musicales et de devinettes, jeux de société et d’adresse, avec à la clé, une ambiance de carnaval, ont captivé les enfants. On peut l’affirmer, sans se tromper, que ce fut une fête colorée, pleine de bonne humeur, de musique et de danse. Avec ces enfants des deux Pouponnières susmentionnés qui, le temps d’un week-end, ont pu aussi se déguiser et devenir qui ils voulaient, des chevaliers, des héros ou des princesses. Et vivre un rêve éveillé.
Piloté par la Direction des Loisirs, ce programme de Centres de loisirs-vacances, pour cette année, se tient dans le contexte de la pandémie de la Covid 19. Fort restrictive en termes de mobilité et de mesures-barrières. Toutefois, affirme Pascal Mahan, le Ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, a décidé de faire profiter le maximum d’enfants du pays de cette activité ludique; des institutions spécialisées en particulier. C'est à dire au profit de seulement 450 enfants, en situation de vulnérabilité. Dont SOS Village d’enfants d’Abobo, pour le Top-départ, la Pouponnière de Yopougon (plus celle d'Adjame), et   à la Pouponnière de Dabou, pour la clôture des vacances. 
L’objectif recherché étant de poursuivre la politique d’éducation des enfants aux loisirs sains, initiée par le Ministère en charge des Loisirs, en dépit de la crise sanitaire.
Pour en revenir à l’intérêt psychosocial des activités du programme des centres de loisirs-vacances, il importe de souligner que le temps libre et la pratique des jeux constituent des éléments essentiels au développement physique et psychologique de l’enfant. Des études montrent que les loisirs lui permettent d’améliorer non seulement sa capacité d’intégration sociale, mais également sa capacité créatrice et sa sensibilité, notamment lors d’activités de groupe.