DEVELOPPEMENT REGIONAL: LE CULTUREL
 

TOURISME CULTUREL EN C‘TE DíIVOIRE

La Côte d'Ivoire constitue une véritable mosaïque ethnique, car on y dénombre plus de 60 ethnies différentes qu'on peut regrouper en quatre grands groupes (selon des critères linguistiques): 

1- Le groupe mandé : localisé dans le nord-ouest du pays, ce groupe, appelé aussi mandingue, compte surtout les Malinké, les Bambara, les Dioula, les Foula, etc. Au centre-ouest, l'ethnie des Dan réside dans la zone montagneuse du pays, principalement autour de Man.

2- Le groupe krou : au centre-sud et au sud-ouest résident les Krou ou Magwé, la principale population de cet ensemble ethnique étant les Bété.

3- Le groupe gour (voltaïque): au nord-est, ce groupe constitue l'un des plus anciens peuples du pays, avec les Sénoufo et les Lobi, qui  habitent le Nord. 

4- Le groupe akan : à l'est, au centre et au sud-est se trouvent les Akan, l'ethnie la plus nombreuse, et que l'on divise en Akan du Centre (principalement Baoulé), en Akan frontaliers (Agni, Abron, etc.) et en Akan lagunaires (Ebrié, Abouré, Adioukrou, Appolloniens, etc.).

A ces populations, il faut ajouter les ressortissants de la sous-région Ouest Africaine (Burkina Faso, Mali, Sénégal, Guinée, Libéria, Ghana, Niger, Togo, Bénin, Nigeria, Mauritanie…) qui vivent en parfaite harmonie avec les autochtones.

Chacun de ces groupes témoigne de son art de vivre à travers ses réalisations. 

Le bois et le bronze 
 
Raphia, rotin, bois et bambou permettent les vanneries, sculptures sur bois, meubles d'art... Le bronze, travaillé selon la technique ancestrale de la cire perdue, est connu presque partout en Côte d'Ivoire. 
 
Les poids à peser l'or 
 
Les ethnies du groupe Akan sont considérées comme les peuples de l'or. Leur talent s'exprime surtout dans les figurines de cuivre servant à peser l'or autrefois et utilisées aujourd'hui en éléments d'ornementation. Chez les Agni et les Abron, chaque cérémonie donne l'occasion de se parer de bijoux, de lunettes et de colliers en or. 
 
La poterie 
 
Pratiquée par toutes les ethnies et le plus souvent par des femmes, la poterie est très présente chez les Malinké. Jattes, canaris et vases sont montés à la main et cuits sur le feu. Les poteries de Katiola sont les plus renommées du pays. 
Les instruments de musique 
Ils sont associés aux différentes formes de cultes. Les tam-tams, dont la base rythmique est souvent soutenue par des calebasses recouvertes de perles ou de cauris, sont les plus célèbres. Ils émettent un son grave et vibrant. Le Balafon (ou Xylophone) particulièrement utilisé dans le Nord du pays, est aussi apprécié par les Baoulé, les Dan et les Guéré. 
 
La Religion
 
Il n'existe pas de religion majoritaire en Côte d'Ivoire. Plus du tiers des Ivoiriens (38 %) adhère à l'islam. Suit le christianisme, surtout le catholicisme (22 %) et le protestantisme (5,5 %).  Le reste de la population, notamment dans les campagnes, est demeuré fidèle aux religions traditionnelles ou tribales (17 %), qui imprègnent plus ou moins profondément les autres croyances. Enfin, 17 % des Ivoiriens ont d'autres religions.
 
 
 

07-04-2016
Le tissage et peinture

07-04-2016
Masque statuette

07-04-2016
Danseur sous la musique balafond

page 1 à 3 sur 3
 
 
 
BLOG DU MINISTRE

Biographie du Ministre
Mot du Ministre
Agenda du Ministre
Discours et communications
Ecrire au Ministre

EVENEMENTS


VIDEOTHEQUE


 

LIENS INSTITUTIONNELS

 
La Présidence de la République
La Primature
Le Gouvernement
L’Assemblée Nationale
Le Conseil Economique et Social


     
©
2013
Ministère du Tourisme
Tous droits reservés
  CONCEPTION
HEBERGEMENT
CICG
SNDI