Actualités du ministère

Paquinou Festival Yamoussoukro 2019: Siandou Fofana annonce la couleur du « Triangle d’or »!

23 / 04 / 2019


Avec plus de 600 milliards de FCFA d’investissements, le projet de développement touristique de la région du Bélier a été dévoilé aux populations dans la ferveur du week-end pascal.
Le ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, en tant que parrain de la 6e édition de Paquinou Festival de Yamoussoukro qui s’est tenue toute la semaine de Pâques, dans la capitale politique du pays, a festoyé avec les populations venues de toutes les régions du pays. Et ce, à l’invitation du maire Kouakou Gnrangbé Jean.
Une fête pascale qui a démontré, plus que jamais, que la culture est l’Adn du tourisme et ce n’est pas l’invité spécial, le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, qui, tout en saluant la synergie d’action avec son collègue du Tourisme pour « la promotion et la valorisation du patrimoine national » qui dira le contraire. Toute chose qui, au-delà du caractère festif, fera annoncer aux populations de la région du Bélier, la mise en œuvre très prochaine du projet du « Triangle d’or ». Projet qui nécessite plus de 600 milliards de FCFA d’investissements dans les domaines du tourisme, de l’hôtellerie et des loisirs pour Yamoussoukro et toute la région dite des Lacs et qui intègre la stratégie nationale globale intitulée « Sublime Côte d’Ivoire » chiffrée à plus de 3200 milliards de FCFA à l’échéance 2025.
Un rêve éveillé
Le ministre Siandou Fofana a indiqué, à cet effet, que la mise en œuvre du « Triangle d’or » prend en compte la réhabilitation exhaustive du palace qu’est l’hôtel Le Président, le repeuplement et le réaménagement du couvert faunique et végétal du Parc d’Abokouamékro en partenariat avec l’Afrique du Sud et le Kenya, la réhabilitation du parcours de Golf. Le nec plus ultra étant, selon le propos du ministre du Tourisme et des Loisirs, la construction du premier hippodrome de la Côte d’Ivoire avec en sus un centre de formation équestre et l’implémentation de paris sportifs hippiques. En outre, le. « Triangle d’or » verra l’aménagement les berges du lac de Kossou qui abritera un centre de pêche sportive. Le top-départ de tout ce vaste projet qui sonne comme la matérialisation du rêve éveillé de Félix Houphouët-Boigny, le bâtisseur de l’iconique Yamoussoukro, d’en faire un hub touristique, sera le lancement, sous peu des travaux d’un réceptif hôtelier de standing international de 120 chambres, le mois prochain.
Pour en revenir à ce rêve éveillé, en accord parfait avec son collègue du Tourisme et des Loisirs, le ministre de la Culture et de la Francophonie, souligne que cet essor du pays par le biais de la culture et du tourisme ne saurait se réaliser sans un climat sociopolitique apaisé.  Indiquant, par la même occasion que c’est dans cette ligne de mire prônée par Houphouët-Boigny, que s’inscrit l’action du président Alassane Ouattara. En outre, Maurice Bandaman, se félicitant de l’initiative prise par le maire de Yamoussoukro d’institutionnaliser Paquinou Festival,  participe la philosophie du vivre-ensemble. Mieux, il plaide pour la valorisation du savoir-faire artisanal, artistique et surtout vestimentaire très riche de l’aire culturelle baoulé.
C’est pourquoi et à juste titre toutes les autorités faisant corps avec les festivaliers ont salué l’action de la directrice régionale du Tourisme et des Loisirs, Mme Emma Kouakou, qui en sa qualité de commissaire générale du festival a su mettre les petits plats dans les grands pour donner tout son éclat à Paquinou 2019.