Les discours du Ministre

CEREMONIE D’OUVERTURE DU FICAD 2017

09 / 11 / 2017


08 Avril 2017 - DAOUKRO
Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité,
Monsieur le Préfet de Région,
Monsieur le Préfet du Département de Daoukro,
Mesdames et Messieurs les membres du Corps Préfectoral,
Monsieur le Président du Conseil Régional,
Monsieur le Maire de Daoukro,
M le Député deDaoukro et Cher frère,
Les Chefs traditionnels,
Honorables invités en vos rangs, grades et qualités,

C'est pour moi, une grande joie et un immense honneur de prendre la parole à l’occasion de cette cérémonie d’ouverture de la 13eme édition du Festival International de la Culture et des Arts de Daoukro (FICAD), placée sous le thème de : « l’optimisation des potentialités culturelles et touristiques pour un développement local et efficient ».

Cette édition du Festival International de la Culture des Arts de Daoukro, qui entre en étroite ligne des attributions de mon département ministériel et m’offre ainsi l’heureuse opportunité de revenir chez moi, dans l’une de mes régions mère, celle de mon mentor : Son Excellence  Monsieur Henri KONAN BEDIE. Un homme de conviction épris de paix et de justice qui depuis toujours, en qualité de fervent rassembleur, œuvre pour un meilleur devenir de notre bien commun qu’est ce beau pays, la Côte d’Ivoire.

Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, cher ainé Ahmed BAKAYOKO
Il me plait de vous saluer carmalgré vos diverses occupations et un calendrier très chargé,vous n’avezménagé aucun effort pour être présentparmi nous et confirmer ainsi votre attachement aux initiatives de développement de tous ordres de notre pays.

Il me plait également de remercier  tous les organisateurs mais principalement l’Honorable AKOTO Olivier qui depuis toutes ces années, œuvre à la promotion culturelle et touristique de Daoukro mais surtout à celle de la région de l’IFFOU.Merci cher frère d’avoir porté ton choix sur mamodeste personne et sur mon département Ministériel pour la présidence de cette cérémonie. J’en suis doublement honoré.
Honorables invités,
Mesdames et Messieurs,
Il n’est plus besoin de rappeler que le Festival International de la Culture et des Arts de Daoukro (FICAD) s’illustre de plus en plus comme l’un des évènements majeurs de la Côte d’Ivoire, au regard de la qualité et du grand nombre de participants qui y prennent part.
Cefestival revêt pour ma part un caractère à la fois sociale, économique, culturel et touristique. Il s’organise également dans unepériode très chère au peuple baoulé communément appelée PAQUINOU. 
Cesera sans nul doute une occasion, au-delà des réjouissances de faire connaitre la région mais aussi et surtout un moment de pardon, de partage et d’union. 
En associant des pays de la sous régions à cette édition, vous témoignez de l’ouverture de la Cote d’Ivoire à une véritable intégration et permettez à tous les participants de voyager à travers la culture et les richesses des peuples d’ici et d’ailleurs.

Honorables Invités,
Mesdames et Messieurs,
Notre vision à l’horizon 2020, est de faire du tourisme ivoirien, le 3eme pôle économique de notre pays. Cela sera possible par, entres autres, le développement du tourisme intérieur. 
C’est pourquoi nous saluons et soutenons ce typed’initiativesqui pourrait impacter durablement et significativement nos politiques de développement culturel et touristique.
Ace stade de mon propos, je voudrais soutenir ouvertement cette initiative et encourager les acteurs et toutes les personnes ressources, à s’impliquer dans les activités du FICAD. 
Ce festival dédié à la culture sera sûrement, tant pour les organisateurs que pour les visiteurs, un lieu de réflexion et d’actions. 

Avant de clore mon propos, je souhaite que nous déployions tous nos efforts pour mobiliser les ressources nécessaires afin de promouvoir la richesse culturelle, artistique et touristique de notre pays à travers le monde.