Actualités du ministère

La Côte d’Ivoire relance son secteur du Tourisme et des Loisirs. Après l’arrêt imposé par la pandémie du Covid 19, le secteur reprend des couleurs sous l’impulsion du ministre, Siandou Fofana…

05 / 10 / 2021


La crise sanitaire du Covid 19 a marqué un coup d’arrêt sans précédent du tourisme en Côte d’Ivoire et dans le monde. Chaque secteur (aérien, l’hôtellerie, les maquis-Bars-Boîtes de nuit et la restauration, les agences de voyage etc.) doit désormais se réinventer pour relancer les activités. Un rapport publié conjointement par l’ONU et l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) le 30 juin 2021, estime, à l'échelle mondiale, les pertes pour le tourisme à près de 4 000 milliards de dollars sur les années 2020-2021 par rapport au niveau de 2019. Le tout avec des conséquences sur l’emploi et sur les finances des entreprises du secteur. Pour faire face à la crise et relancer le secteur, le ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, va cependant garder le cap de son ambitieux programme baptisé «Sublime Côte d’Ivoire». Deux actions pour marquer le coup : la «Quinzaine touristique ivoirienne» et les festivités officielles de la ‘‘Journée mondiale du tourisme’’ autour du thème : «Le tourisme pour une croissance inclusive», tenu fin septembre au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire sous l’égide de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). Au sujet d’ailleurs de ce thème, «Le tourisme pour une croissance inclusive», le ministre Siandou Fofana, par ailleurs Président de la Commission régionale pour l’Afrique de l’OMT et membre du Comité exécutif, souligne que cela revient à explorer dans le contexte économique et pandémique mondial actuel, l’activité touristique comme un domaine qui vise à limiter ses conséquences potentiellement négatives de la Covid-19 et à tirer parti de ses retombées positives. Particulièrement en renforçant les liens entre les populations qui vivent dans des destinations touristiques ou à proximité, et l’écosystème du secteur. A l’instar de la «Quinzaine touristique ivoirienne», qui s’est déroulée du 8 au 22 septembre, en prélude à la JMT. Et qui a mis en lumière les potentialités des différentes régions du pays sur 7 axes et circuits, la diversité et la richesse des sites et du patrimoine qui fondent l’attractivité de la destination ivoirienne. Ainsi que le savoir-faire des artisans et acteurs culturels. Autrement dit, une transversalité de l’écosystème touristique à même d’être le levier d’un développement inclusif. Rejoignant ainsi les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) prônés par les Nations unies et qui militent pour l’essor d’un tourisme inclusif. Le tourisme inclusif étant entendu comme une approche du développement du tourisme qui encourage la création de liens et les contacts entre les différents acteurs de l'industrie touristique tout en instaurant des partenariats avec et entre les acteurs privés, en stimulant l'économie locale et en favorisant l'intégration des femmes et un respect de l’environnement et des cultures endogènes.
La «Quinzaine touristique ivoirienne» et les festivités officielles de la ‘‘Journée mondiale du tourisme’’ pour relancer le secteur
L’enjeu de ce rassemblement mondial de l’écosystème touristique, qui intervient dans «un contexte mondial en proie à la pandémie de la Covid-19 depuis 2020, l’organisation de cette Journée Mondiale du Tourisme, est une opportunité de diriger les acteurs sur de nouveaux créneaux pour repenser le développement et la promotion du tourisme mondial».  C’est dans cette optique qu’une Table-ronde ministérielle au sommet, s’est tenue en vue de défricher les clés pour une relance du tourisme, troisième secteur d’exportation et constituant 1/10e du réservoir d’emplois dans le monde, durement affecté par la pandémie de la Covid. Dans cette veine, les paradigmes innovants avec le concours du secteur privé feront l’objet de panels et de rencontres B To B, avec en point de mire, la digitalisation des pratiques.
Faire la promotion du Tourisme intérieur avec «Sublime Côte d’Ivoire»
Face aux députés récemment, le ministre Siandou Fofana a dévoilé son nouveau plan actualisé du programme «Sublime Côte d’Ivoire» avec des actions de relance Post Covid. Des enjeux d’une stratégie élaborée avec le célèbre cabinet McKinsey, qui devrait positionner durablement dans le Top 5 africain, la destination ivoirienne, constituer un réservoir d'emplois et de recettes fiscales, ainsi qu'un moteur de développement territorial inclusif. Avec la Covid 19, tout est désormais à refaire pour une politique de valorisation et de promotion du Tourisme intérieur. «C'est justement dans les ressorts de la pertinence stratégique de Sublime Côte d'Ivoire qui a fait l'unanimité auprès du gotha mondial du Tourisme ainsi que de la communauté internationale des bailleurs, que nous avons extrait les éléments de la résilience. Et qui constituent, sous le sceau de la solidarité gouvernementale, l'essence et le sens de notre Plan de relance. Lequel vise, entre autres, à octroyer à des taux préférentiels, des appuis aux opérateurs locaux afin qu'ils s'érigent en champions nationaux avec la création de marques nationales, à définir de nouveaux paradigmes dans la perception des métiers du Tourisme et du voyage et développer une vraie activité du Tourisme domestique. Sans pour autant renoncer à l'ambition de leadership continental de la destination ivoirienne en matière d'affaires et de hub régional du divertissement», a confirmé le ministre. Et pour garder le cap, le pays devrait continuer à recevoir les grands évènements touristiques comme le programme du 5e symposium «Africa in a New Era» qui prendra ses quartiers pour une édition spéciale le 21 octobre 2021 à Abidjan pour comprendre et analyser les enjeux du tourisme du luxe et de l’ultra-luxe en Afrique Subsaharienne. Après avoir fait plusieurs escales à Paris et à Genève, cet événement aura pour objectifs de mettre en avant les potentialités du tourisme de luxe et ultra-luxe sur le continent africain avec un focus sur la sublime Côte d’Ivoire. Qu’est-ce que l’hôtellerie ultra-luxe en Afrique et comment positionner la Côte d’Ivoire en destination de luxe ? Le 5e symposium «Africa in a New Era» permettra de démontrer comment le secteur du luxe peut être un véritable vecteur de croissance économique au travers de conversations interactives telles que les nuances entre luxe et l’ultra-luxe, le potentiel exceptionnel de la Côte d’Ivoire s’agissant de tourisme de luxe et l’importance de la formation et du climat des affaires. La stratégie «Sublime Côte d'Ivoire», assure le ministre Siandou Fofana, a pour ambition première de positionner la Côte d'Ivoire parmi le Top 5 des pays à fort potentiel touristique à l'échelle du continent. «Cette feuille de route vise également à faire de la Côte d'Ivoire un des pays les plus prisés du tourisme d'affaires, voire la première destination africaine des déplacements professionnels. Enfin, le lancement de notre stratégie comprenait un dernier objectif phare : celui d'atteindre 5 millions de visiteurs internationaux à l'horizon 2025», tient-il à rassurer. 
Fofana Ali 
Légende 1 : Le ministre Siandou Fofana en compagnie du Premier ministre Patrick Achi lors 
Légende 2 : L’initiative de la Quinzaine du Touristique a été l’occasion de valoriser les sites du pays. Ph Dr.