Actualités du ministère

Point final de 2 semaines de vacances de rêve pour 550 enfants !

16 / 08 / 2021


Pour la 6e année consécutive,  les grandes vacances scolaires, sous l’égide du Ministère du Tourisme et des Loisirs, ont été marquées par d’importantes activités ludiques à travers des centres simultanément ouverts, du 2 au 14 août 2021.   
Le rideau est tombé, le samedi 14 août, à travers une cérémonie festive de clôture, sur la 6e édition des Centres de Loisirs-Vacances du Ministère du Tourisme et des Loisirs, au complexe Lanema sis Boulevard De La Paix (ex Hôtel Sebroko) côté Plateau.
  Avec des allures de carnaval mêlé à un mini-parc d’attractions avec trampolines, manèges, châteaux gonflables, babyfoots, tourniquets, balançoires, le tout avec une  animation ponctuée  de prestations de clowns et de la mascotte de la présente édition, et des enfants maquillés et déguisés, le Centre Loisirs-Vacances du Ministère du Tourisme et des Loisirs a tenu toutes ses promesses. Un jamboree tenu du 2 au 14 août, sous la férule de la Direction des Loisirs du Ministère éponyme,  au profit de 550 élèves (filles et garçons) âgés de 5 à 14 ans. Simultanément dans 4 centres aérés que sont, par commune, Abobo (SOS Village d’Enfants), Adjamé (Groupe Scolaire Liberté Ebrié), Koumassi (Groupe Scolaire Municipalité / BAD 5) et Plateau (Groupe Scolaire Cité Policière).
 Avec pour objectif  principal d’inculquer à ces adolescents et enfants les valeurs civiques comme facteurs de cohésion sociale, d’une part ; et d’autre part, de contribuer à leur épanouissement par des loisirs sains pendant les grandes vacances scolaires. C’est en tout cas ce qui ressort du propos de Dr Emmanuel Gala-Bi, Directeur des Loisirs, au nom du Ministre du Tourisme et des Loisirs,  situant les parents et invités de cette cérémonie de clôture, sur le bien-fondé des Centres Vacances-Loisirs mis en branle par le Ministre Siandou Fofana.

Toujours au  nom du Ministre du Tourisme et des Loisirs, il a, par ailleurs, démontré l’intérêt ontologique et sociologique du loisir dans  l’épanouissement de l’enfant  et par ricochet, à l’édification de la société. Rappelant que l’accès aux loisirs est reconnu par la Convention internationale des droits de l’enfant qui stipule  en son article 31 : « Tous les enfants ont le droit de jouer, d’avoir des loisirs, des activités sportives, culturelles et artistiques pour développer leurs talents et apprendre les valeurs liées à la vie en société ». 
Et Dr Gala Bi d’indiquer que c’est dans cette logique que le Ministère en charge des Loisirs procède depuis 2015 à l’ouverture des centres de loisirs au sein des établissements scolaires en faveur d’au moins 500gamins en moyenne, pendant les grandes vacances scolaires. 
Souvent sous-estimés ou dénigrés, le temps libre et les jeux sont essentiels au  développement physique et psychologique des enfants. Des études montrent que les loisirs permettent à l’enfant d’améliorer ses capacités d’adaptation sociale et d’intégration, notamment lors d’activités de groupe, mais également sa créativité et le développement d’autres formes d’intelligence et de sensibilité.  C’est ainsi qu’avec le savoir-faire de leurs encadreurs, les enfants ont assimilé les paroles de l’hymne national qu’ils ont exécuté avec brio, les symboles, la devise et autres significations des armoiries de la Côte d’Ivoire. A travers des saynètes, ils ont montré l’importance du vivre-ensemble. Ils ont aussi fait montre de leurs talents en matière d’activités de natures sportive et ludique tels que le handball, le football, la-course relais, la course à sacs, des jeux traditionnels sportifs,…) ; mais aussi manuelle (expressions plastiques : modelage, dessin, peinture, …) ; socioculturelle (chant, danse, saynète, poésie, excursion, apprentissage de langue locale, jeux de société, initiation à la flûte…). Ainsi qu’une fenêtre ouverte sur l’écologie et le tourisme.
 Et c’est peu dire que  des graines d’artistes, d’artisans d’art et de sportifs de demain ont été semés lors de cette session estivale cuvée 2021.